Oh que j’ai cherché LE logo qui me caractériserait!

Rigoureuse mais aussi créative, c’était un véritable dilemme que de trouver ce qui pourrait illustrer ces deux caractéristiques.

Pour cela j’ai choisi deux formes:  une ronde pour la créativité, une carré pour la rigueur.

Certes, mais associer deux formes sans réflexion, c’est aller droit dans le mur.

C’est un peu ce qui se passa au départ.

L’image 1 en est l’exemple.

 

Bon, alors allons plus loin dans le résonnement… La créativité est en nous, donc le rond se trouvera au milieu… Pourquoi pas.

Je cherche, encore et encore, je fais des choses assez moches mais je commence à voir où je vais.logo

Mais est-ce que c’est la rigueur qui contraint la créativité en moi, soit le rond dans le carré, ou alors l’inverse?

Pour le savoir, parce que, très sincèrement, ce n’était pas gagné, j’ai réalisé un banal carré.

Puis, sans trop réfléchir, j’ai commencé à dessiner des ronds à partir des angles de ce carré puis le carré s’est retrouvé sur le pas d’une maison, la maison sur un nuage.

Quand j’eus enfin trouvé le « filon » de ce qu’allait être au final ce brouillon, la feuille limita ma réalisation.

Alors, bornée à vouloir donner vie à cette idée, j’ai continué sur la table.

Malheureusement, la table au bout d’un moment fut trop courte et mon professeur n’apprécia pas vraiment que j’eusse infligé à sa table une telle horreur.

Donc j’avais la réponse à ma question! Le carré (transformé en losange pour l’esthétique) devait essayer de contraindre le rond.

Mais le rond devait être assez gros pour montrer le pouvoir et la place qu’il tenait.

J’avais enfin ma solution! (voir image 2)

Enfin, la rigueur et le côté « terrien » devait quand même prédominer et servir de base à cette créativité, qui n’était pas enfermée, mais surplombait sa base.

Oui la forme, le rond, le carré ou le losange,oui, bon.. je pense qu’on a compris.

Mais qu’est-ce qui peut réellement caractériser une personne?

Sa signature bien sûr!

Écrire mon nom aurait été une perte de temps étant donné que cela ne s’accordait pas du tout à l’ensemble des formes.

Soit, les initiales feraient donc plus l’affaire.

Mais « SL » c’est pas joli du tout… et étant donné que je tenais à mélanger l’ancien avec le nouveau, et que les formes étaient à elles seules l’image de la modernité, les lettres devaient contraster avec de l’ancien.

De la calligraphie! Quelle bonne idée! Merci Mamie.

Et si on s’amusait à imbriquer les deux lettres ensemble, à l’envers, cela ferait une nouvelle forme.

Mais qui comprendra ce que ça veut dire? c’est plutôt incompréhensible… (voir image 3).

Donc si nous laissons à l’endroit, les deux lettres? oh c’est joli, oh je vais garder ça.

J’ai finit! et non pas encore, il reste encore les couleurs.

Noir et blanc, c’était une évidence.

Mais que serait alors la troisième couleur?

Rouge, apparemment c’est trop masculin.

Et alors? je vois pas du tout où est le problème.

Ce sont les couleurs du stade Toulousain? Mais super! Vive le stade!

Bon soyons sérieux, deux secondes.

La seule couleur qui me représente mis à part le rouge, c’est le vert. Bon, va pour le vert.

Et voilà mon logo! (image 4)

———————————————————————-

Le temps a passé, et les couleurs horribles de mon identité graphique m’ont définitivement horripilé.

J’ai opté pour plus de simplicité, tout en restant originale.

Voici mon identité graphique !

logomind

Written by Saraby

1 Comment

Lucie Bourdel

Waouh! Quel chemin pour atteindre un logo qui semble absolument abouti! J’EN VEUX UN COMME çAAAAA!!!! Bravo!!!

Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>